Tels sont les trois mots-clés qui résument la présentation d'une de mes recherches en cours. L'objectif ? Décrire et modéliser les phénomènes linguistiques liés à la cohérence conversationnelle dans les échanges asynchrones sur Internet.

J'ai eu la chance d'assister à une journée d'étude un peu particulière : celle l'avènement officiel de la Fédération CLESTHIA.

Ce fut extrêmement intéressant de voir une autre facette de "la recherche en marche", celle qui sort de son laboratoire pour nouer des relations d'émulation et d'échange entre chercheurs de domaines connexes. Nous nous sommes donc retrouvés, traductologues, spécialistes de l'analyse des discours - politique, littéraire, de presse-, linguistes fins connaisseurs du français parlé, avec quelques TAListes au milieu. Tous dans l'optique d'échanger sur une thématique fort intéressante, qui est celle du "discours rapporté", du "discours autre", chaque présentation étant l'occasion de mieux comprendre l'appréhension de notre objet d'étude par les autres.

Une grande chance que la mienne, donc, de pouvoir aller présenter mes petits travaux devant une telle audience ! Eh oui, ça stresse toujours quand on revient de l'entreprise (et des présentations clients), d'aller parler d'un problème de linguistique "hard-core" devant des dizaines de linguistes chevronnés... Une grande chance également que ce travail ait été bien reçu : je vous le fais donc partager :)

Brève intro : je travaille en ce moment sur les forums (interactions textuelles, échanges asynchrones), dans une perspective Opinion Mining (dont l'e-réputation est un ersatz, si l'on reprend l'acception qu'ont de ce terme nos amis philosophes).

Bonne consultation et n'hésitez pas à me contacter si cela vous intéresse :)