Search engine qui avait retenu l'attention dès sa sortie en 2008, parce qu'il mettait en avant ses fonctionnalités de content search, Cuil.com nous a quittés aujourd'hui.

Avec une communication complètement hyperbolique sur l'étendue de son index - dont la rumeur disait qu'il outrepassait celui du moteur de Mountain View -, ce bien joli projet avait d'emblée été présenté comme un Google killer de plus et ainsi fait parler de lui en 2nd quarter 2008. Fondé par des anciens Googlers, il avait aussi participé à la SearchRace relayée par AltSearchEngine.

En septembre dernier, un petit comparatif maison entre quelques moteurs de recherche laissait déjà voir un webservice en perte de vitesse par rapport à Wolfram, sorti en mai 2009. Les utilisateurs n'ont pas accroché, manifestement. Et pourtant, l'appareil de communication était là : même le Technology Blog du Guardian en avait parlé, un pourtant bien joli médium mainstream pour attirer le webber lambda.

On lui reprochait tantôt des faiblesses sur le plan ingénierie - résistance à la montée en charge pas toujours optimale -, tantôt sur la pertinence - sans doute la qualité du moteur de classification automatique n'était-elle pas au rendez-vous.

En ce moment, nombre de Twitterrers lui font leurs condoléances.