Les faits

Conversation about content is king, nous disait en avril la dernière étude Pew Internet.

Premier constat : cela change la donne des stratégies pour sortir vainqueur de la guerre de l'attention et impacter sa cible ; autrement dit :

Information overload is here, which means anyone with an interest in making sure their news reaches people has to pay close attention to how news now flows and to the production and usage of better filters.

L'autre volet de la question est mis en avant par Martin Hayward dans une tribune pour Researchers du mois de mars dernier :

the real stars will be those who can make sense of, and draw insight from, vast amounts of data quickly and reliably

constate-t-il, avant de conclure :

we have to move from being an industry where value was derived from providing scarce information, to one where value is derived from connecting and interpreting the vast amounts of infomation available, to help clients make better business decisions faster

L'analyse des contenus en ligne : vers une rénovation des expertises

Quel impact pour les acteurs du marché de la veille et des études quanti/quali online ? En premier lieu, la nécessité de rénover profondément l'expertise de leurs équipes : la qualité d'analyse dépend de la qualité du veilleur. Un veilleur mal formé ou n'ayant pas les compétences adéquates pour l'analyse qualitative des données web représente une perte de valeur ajoutée.

D'un autre côté, les solutions d'analyse "clé en main" que certains éditeurs proposent aux agences de veille et d'étude - pour l'analyse des parcours d'information, des opinions, etc... - ne feront illusion qu'un temps : une analyse qualitative tire toujours sa valeur ajoutée de l'analyste, in fine.

Mais si ! Et ce n'est même pas moi qui le dit, c'est l'amie Christelle Ayache, Spécialiste TAL chez CapDigital, qui argumente en ma faveur dans un article de Cyrille Chausson pour LeMagIT, tout frais du 29 octobre :

La validation humaine sera toujours nécessaire. C’est même ce qu’on doit aujourd’hui faire comprendre au grand public.

A la bonne heure ! L'expertise humaine au coeur de la recherche pertinente, propos d'un précédent billet, prend une nouvelle dimension : celle d'une invitation à la pluridisciplinarité méthodologique et technique chez les acteurs du secteur. Qui se fera certainement par l'intégration dans les équipes de profils initiés aux outils et méthodes du NLP. Non ! pas le Neuro Linguistic Programming, le Natural Language Processing ! Oui, l'autre nom du TAL en anglais :)