Image_1.pngSiri, l'AV (assistant virtuel) qui va révolutionner l'expérience utilisateur sur l'iPhone et autres Smartphones. Quelques explications...

Siri n'a pas l'objectif de révolutionner la recherche en ligne sur terminal mobile, mais de proposer des solutions pour faciliter la vie : ce n'est pas là d'un énième Google Killer, mais un assistant virtuel dont l'arrivée marque un tournant technologique majeur dans notre interaction quotidienne avec nos goodies high-tech!

Mais avant tout, qu'est-ce qu'un assistant virtuel ?

  • aider l'utilisateur à accéder à une information ou à exécuter une tâche;
  • comprendre l'intention de l'utilisateur en fonction du contexte;
  • travailler pour l'utilisateur, i.e. être autonome dans l'exécution des tâches intermédiaires pour apporter une réponse finale à l'utilisateur.

Le shift? On passe de l'adaptation d'outils - ce qu'on fait constamment en configurant les interfaces qu'on utilise au quotidien - à l'interaction avec une application intelligente. (A voir : la Technology Review du MIT en parlait dans son édition de mars/avril)

On annonce des performances exceptionnelles en reconnaissance vocale - ce que Google offre déjà avec Android - mais sur le principe, Siri fait mieux : c'est un agent conversationnel nouvelle génération, en plus d'être un outil qui n'impose pas à l'utilisateur de se servir des touches pour exécuter des actions. Tout peut se faire à la voix. L'intégration de fonctionnalités de synthèse vocales sont à l'étude, ce qui garantirait une accessibilité optimale aux utilisateurs atteints de cécité, par exemple.

Siri mettrai à profit les technologies d'autocomplétion et de navigation contextuelle. Son avantage saillant ? L'opérationnalisation, i.e. découper votre besoin en tâches et sous-tâches à exécuter pour retourner une réponse pertinente, en fonction des données contextuelles qu'il connaît sur son utilisateur. Une belle performance d'utilisation des algorithmes d'apprentissage automatique!

Les ressources actuelles pour la géolocalisation, la reconnaissance et l'extraction d'entités nommées (noms de personnes et dates, par exemple) et les technologies fondées sur les ontologies du langage (ne poussons pas le rêve trop loin, c'est un assistant, pas un humain en boîte) seraient particulièrement bien exploitées. En bref, une grille de lecture du monde étendue qui vous facilite la vie!

Siri, une startup qui aura bien exploité sa levée de fonds de 8,5 millions de dollars en 2008!

Pour aller plus loin : à lire chez nos amis de TechCrunch et de Twine