BusinessWeek en parle cette semaine : IBM entend trouver de nouveaux marchés pour ses applications de reconnaissance vocale embarquée,

in applications including autos, mobile phones, call centers, medical systems, and transcription services.

Ces dernières années, de nombreux chercheurs à travers le monde se sont préoccupés de l'adaptation de technologies et de la constitution de ressources pour des langues peu dotées (depuis l'arabe dialectal irakien jusqu'au khmer, en passant par l'amharique). Si IBM ne trouve pas un marché tout à fait réceptif aujourd'hui, la firme peut tout de même envisager le rachat, tout du moins l'absorption des retombées de ces travaux (pour mémoire, je vous invite à lire la section 3 d'un précédent papier lié à ce billet).
Espérons Rêvons que l'assaut d'IBM pour transférer ces technologies, initialement développées pour des utilisations militaires, à des marchés grand public, n'oubliera pas l'ensemble des problématiques humaines, culturelles, éducationnelles liées à l'effort de recherche.